+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer
Jean-Baptiste-Camille Corot - Marietta, dite L’odalisque romaine
Jean-Baptiste Carpeaux - Mademoiselle Fiocre
Louis-Ferdinand  Lachassaigne - Vase - Van Dyck peignant son premier tableau
Charles Durand dit Carolus-Duran - Mademoiselle de Lancey
Jean-Auguste-Dominique Ingres - François 1er reçoit les derniers soupirs de Léonard de Vinci
Eugène Delacroix - Combat du Giaour et du Pacha
Jacob Mardochée dit Jacob-Petit - Pendule au mameluk
Jean-Baptiste Carpeaux - Buste de Samuel Welles de La Valette
Gustave Courbet - Courbet au chien noir
Édouard Manet - Portrait de Théodore Duret
Louis Léopold Boilly - Portrait de mademoiselle Athénaïs d’Albenas
Paul Gauguin - Vieil homme au bâton
Jean-Baptiste Carpeaux - Ugolin
Jan  Van Beers   - Les funérailles de Charles le Bon, Comte de Flandre, célébrées à Bruges dans l’église Saint-Christophe le 22 avril 1127
Gustave Courbet - La sieste pendant la saison des foins (montagne du Doubs)
Alfred de Dreux - Portrait de Monsieur et Madame Mosselman et de leurs deux filles
Jean-Désiré Ringel d'Illzach - Portrait de Jeanne et Mme Albert Dammouse
Octave  Penguilly L’Haridon  - Côtes de Belleville
Gustave Doré - La Vallée de larmes
Gustave Doré - L’Ascension
Camille  Pissarro - Le Pont Royal et le Pavillon de Flore

Plat

François-Emile
Ehrmann et Théodore Deck
François-Emile Ehrmann (Strasbourg, 1833 - Paris, 1914) et Théodore Deck (Guebwiller, 1823 - Paris, 1891)
1869
Faïence et cadre en bois peint
D. : 79 cm

D’origine alsacienne, Théodore Deck commence sa carrière de céramiste à Strasbourg, dans une fabrique de poêles en faïence. En 1851, il s’installe à Paris et ouvre son propre atelier.

Deck a cherché à retrouver les techniques de fabrication et de décoration des anciennes fabriques. Il copie et interprète les céramiques de Saint Porchaire, les faïences d’Iznik, et les majoliques italiennes. Eclectique par tempérament et par formation, Deck fait preuve aussi d’une grande activité d’inventeur et de découvreur. Ainsi, il parvient à créer un bleu turquoise, dit « bleu Deck » et met au point la technique des fonds d’or qui lui permet d’obtenir un Grand prix à l’Exposition universelle de 1878.

Sa célébrité croissante lui vaut d’être appelé à diriger en 1887 la Manufacture de Sèvres. Deck collabore à de nombreuses reprises avec des peintres et des sculpteurs, notamment Albert Anker, Raphaël Collin et François Ehrmann qui lui a fourni le dessin de ce plat. Ehrmann s’est largement inspiré des majoliques réalisées à Castel Durante autour de 1530 pour réaliser ce pastiche néo-Renaissance. Même le cadre en bois est conforme à l’idée que l’on se faisait au XIXe siècle de la présentation des majoliques.
D. M.

Numéro d'inventaire: 
ODUT01621
Numéro d'inventaire : ODUT01621
Mode d'acquisition : Achat en 1993
Salle 22. L'Historicisme
Section : XIXe siècle
Passer votre souris sur l'oeuvre pour la voir en détail.