+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer
Jean-Baptiste-Camille Corot - Marietta, dite L’odalisque romaine
Jean-Baptiste Carpeaux - Mademoiselle Fiocre
Louis-Ferdinand  Lachassaigne - Vase - Van Dyck peignant son premier tableau
Charles Durand dit Carolus-Duran - Mademoiselle de Lancey
Jean-Auguste-Dominique Ingres - François 1er reçoit les derniers soupirs de Léonard de Vinci
Eugène Delacroix - Combat du Giaour et du Pacha
Jacob Mardochée dit Jacob-Petit - Pendule au mameluk
Jean-Baptiste Carpeaux - Buste de Samuel Welles de La Valette
Gustave Courbet - Courbet au chien noir
Édouard Manet - Portrait de Théodore Duret
Louis Léopold Boilly - Portrait de mademoiselle Athénaïs d’Albenas
Paul Gauguin - Vieil homme au bâton
Jean-Baptiste Carpeaux - Ugolin
Jan  Van Beers   - Les funérailles de Charles le Bon, Comte de Flandre, célébrées à Bruges dans l’église Saint-Christophe le 22 avril 1127
Gustave Courbet - La sieste pendant la saison des foins (montagne du Doubs)
Alfred de Dreux - Portrait de Monsieur et Madame Mosselman et de leurs deux filles
Jean-Désiré Ringel d'Illzach - Portrait de Jeanne et Mme Albert Dammouse
Octave  Penguilly L’Haridon  - Côtes de Belleville
Gustave Doré - La Vallée de larmes
Gustave Doré - L’Ascension
Camille  Pissarro - Le Pont Royal et le Pavillon de Flore

Ciboire

Placide
Poussielgue-Rusand
(1829-1889)
Manufacture parisienne d'orfèvrerie religieuse dirigée de 1849 à 1889 par Placide Poussielgue-Rusand
Modèle créé en 1850
Argent doré, estampé, moulé et ciselé, émaux, grenats, turquoises et cristal de roche
H. : 34 cm

Le ciboire reproduit un modèle créé par Poussielgue - Rusand pour le sacre de l’évêque de Moulins, le marquis de Dreux-Brézé, en 1850.
Le ciboire d’origine, qui est conservé dans le trésor de la cathédrale de Moulins, faisait partie d’une chapelle comprenant un calice, une patène, deux burettes et un plateau. L’ensemble fut montré à l’Exposition Universelle de Londres en 1851 et connut un grand succès.
Poussielgue-Rusand s’inspire de modèles médiévaux variés, tout en utilisant de nouveaux procédés de fabrication, plus rapides à mettre en oeuvre.
D. M.

Numéro d'inventaire: 
ODUT01893
Numéro d'inventaire : ODUT01893
Mode d'acquisition : Achat en 2001
Oeuvre non exposée actuellement
Section : XIXe siècle
Passer votre souris sur l'oeuvre pour la voir en détail.