+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer
Georges Clairin - Portrait de Sarah Bernhardt
Armand Point - Coffret «aux paons»
Camille Alaphilippe - La Femme au singe
Aristide  Maillol - Femme nue assise, la main gauche sur la tête. Etude pour la Méditerranée
Louis-Robert Carrier-Belleuse - Vase La Lutte pour la vie
Léon  Lhermitte - Les Halles
Fernand Pelez - La Mort de l'empereur Commode
Pierre-Auguste Renoir - Ambroise Vollard au foulard rouge
Jean Carriès - Mon portrait
Emile Gallé - Vase à deux anses
Georges-Henri Lemaire - Le Silence ou Immortalité
Charles-Alexandre Giron - La Femme aux gants, dite La Parisienne
Paul Sérusier - Tricoteuse au bas rose
Pierre-Auguste  Renoir - Portrait de Madame de Bonnières
Berthe Morisot - Jeune fille en décolleté - La fleur aux cheveux
Pierre Bonnard - Conversation à Arcachon
Pierre-Adrien Dalpayrat - Plat : Le Jugement de Pâris
Joseph-Marius Avy  - Bal blanc
Marie Constantine Bashkirtseff - Parisienne, portrait d’Irma
Maurice Denis - Baigneuses à Perros-Guirec
Fernand Pelez - La Vachalcade
Alfred Sisley - L’église de Moret (le soir)
Théophile Alexandre Steinlen - Bal du 14 juillet
Edmond  Aman-Jean - Miss Ella Carmichaël

Baigneuses à Perros-Guirec

Maurice
Denis
Granville, 1870 – Paris, 1943
Vers 1912
Huile sur toile
H. : 98 ; L. : 122 cm

Les plages ont constitué une série thématique majeure dans l’œuvre de Maurice Denis familier dès sa jeunesse des rivages bretons. Le peintre associe le spectacle de la nature à l’évocation de la féminité.

Contemporaine du Fauvisme, la plage ensoleillée de Perros est significative de la montée en couleurs des œuvres de cette période. Les rayures rouge et jaune des maillots deviennent sous le pinceau de purs motifs plastiques. Le rivage breton ourlé de vagues est « méditerranéisé » par la lumière éclatante. Liés à l’étude attentive des Baigneuses de Cézanne, des tracés géométriques commandent à la disposition des figures. Pour Denis, l’activité ludique en sa naïveté rend hommage à la nature divine de la création. En évoquant ces plages où il vécut des jours heureux, l’artiste trouve une signification d’ordre à la fois humain et sacré à la beauté du monde.

I. C.

Numéro d'inventaire: 
PPP00621
Numéro d'inventaire : PPP00621
Mode d'acquisition : Don Joseph Duveen, 1920
Salle 8. Cézanne et la modernité
Section : Paris 1900
Passer votre souris sur l'oeuvre pour la voir en détail.