+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer
Georges Clairin - Portrait de Sarah Bernhardt
Armand Point - Coffret «aux paons»
Camille Alaphilippe - La Femme au singe
Aristide  Maillol - Femme nue assise, la main gauche sur la tête. Etude pour la Méditerranée
Louis-Robert Carrier-Belleuse - Vase La Lutte pour la vie
Léon  Lhermitte - Les Halles
Fernand Pelez - La Mort de l'empereur Commode
Pierre-Auguste Renoir - Ambroise Vollard au foulard rouge
Jean Carriès - Mon portrait
Emile Gallé - Vase à deux anses
Georges-Henri Lemaire - Le Silence ou Immortalité
Charles-Alexandre Giron - La Femme aux gants, dite La Parisienne
Paul Sérusier - Tricoteuse au bas rose
Pierre-Auguste  Renoir - Portrait de Madame de Bonnières
Berthe Morisot - Jeune fille en décolleté - La fleur aux cheveux
Pierre Bonnard - Conversation à Arcachon
Pierre-Adrien Dalpayrat - Plat : Le Jugement de Pâris
Joseph-Marius Avy  - Bal blanc
Marie Constantine Bashkirtseff - Parisienne, portrait d’Irma
Maurice Denis - Baigneuses à Perros-Guirec
Fernand Pelez - La Vachalcade
Alfred Sisley - L’église de Moret (le soir)
Théophile Alexandre Steinlen - Bal du 14 juillet
Edmond  Aman-Jean - Miss Ella Carmichaël

Trois baigneuses

Paul
Cézanne
Aix-en-Provence, 1839 - Aix-en-Provence, 1906
1879 - 1882
Huile sur toile
H. : 55 ; L : 52 cm

Cézanne a consacré plus de deux cents peintures, aquarelles et dessins au thème des baigneurs et des baigneuses.

Il aborde ce sujet à partir de la fin des années soixante et le développe jusqu’en 1906, plusieurs années étant parfois nécessaires à l’élaboration des plus grands formats.
Au fur et à mesure qu’évoluent les compositions, les éléments descriptifs disparaissent au profit de la construction. Les figures aux formes trapues deviennent les membres d’un assemblage pictural rigoureusement ordonné et non les représentants d’une beauté corporelle.

Les Trois baigneuses du Petit Palais, sont disposées dans un espace boisé  traversé par un large rayon de lumière qui se réfléchit dans l’eau. Les touches légèrement obliques et régulières soumettent les formes à la structure de l’image. Blonde, rousse et brune, les figures s’inscrivent dans une composition pyramidale nettement délimitée par deux arbres formant une arche. L’usage d’un format presque carré, qui se retrouve dans plusieurs versions de petit format, renforce cette impression de densité et de plénitude ressentie par Matisse grand admirateur de ce tableau.

Les premiers collectionneurs, qui saisirent la portée de la révolution picturale à laquelle Cézanne soumettait ses baigneuses, furent en effet des peintres.
Ainsi Matisse, qui fit don des Trois baigneuses au Petit Palais, considérait cette composition « très dense et très complète », comme de première importance. Il en avait fait l’acquisition en 1899 chez Ambroise Vollard. Le marchand avait organisé la première exposition de Cézanne à Paris quatre ans plus tôt. Il fallut attendre ce don de Matisse en 1936 pour qu’une composition avec baigneuses entre dans un musée d’Europe occidentale.
I. C.

> Pénétrez dans l'oeuvre de Cézanne en consultant la vidéo réalisée à l'occasion de l'exposition Révélations - Une odyssée numérique dans la peinture, qui s'est tenue au musée du 18/09-18/10/2010.



Numéro d'inventaire: 
PPP02099
Numéro d'inventaire : PPP02099
Mode d'acquisition : Don de M. et Mme Henri Matisse, 1936
Oeuvre non exposée actuellement
Section : Paris 1900
Passer votre souris sur l'oeuvre pour la voir en détail.