+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer
Georges Clairin - Portrait de Sarah Bernhardt
Armand Point - Coffret «aux paons»
Camille Alaphilippe - La Femme au singe
Aristide  Maillol - Femme nue assise, la main gauche sur la tête. Etude pour la Méditerranée
Louis-Robert Carrier-Belleuse - Vase La Lutte pour la vie
Léon  Lhermitte - Les Halles
Fernand Pelez - La Mort de l'empereur Commode
Pierre-Auguste Renoir - Ambroise Vollard au foulard rouge
Jean Carriès - Mon portrait
Emile Gallé - Vase à deux anses
Georges-Henri Lemaire - Le Silence ou Immortalité
Charles-Alexandre Giron - La Femme aux gants, dite La Parisienne
Paul Sérusier - Tricoteuse au bas rose
Pierre-Auguste  Renoir - Portrait de Madame de Bonnières
Berthe Morisot - Jeune fille en décolleté - La fleur aux cheveux
Pierre Bonnard - Conversation à Arcachon
Pierre-Adrien Dalpayrat - Plat : Le Jugement de Pâris
Joseph-Marius Avy  - Bal blanc
Marie Constantine Bashkirtseff - Parisienne, portrait d’Irma
Maurice Denis - Baigneuses à Perros-Guirec
Fernand Pelez - La Vachalcade
Alfred Sisley - L’église de Moret (le soir)
Théophile Alexandre Steinlen - Bal du 14 juillet
Edmond  Aman-Jean - Miss Ella Carmichaël
Raoul Larche - Buste d'enfant (portrait présumé de Marcel Lerolle)

Portrait de Carriès (de profil, à droite)

Émile
Grittel
Strasbourg, 1870 - Clichy, 1953
1894
Cire dans un encadrement en bois et velours
H. 44,5

Émile Grittel (1870-1953), sculpteur de formation se tourne vers la céramique à l’instigation de son ami le décorateur et collectionneur Georges Hoentschel. C’est par son intermédiaire que Grittel fit la connaissance de Jean Carriès (1855-1894), peu d’années avant la mort de l’artiste qui avait abandonné la sculpture pour se consacrer à l’art de la céramique en Puisaye.

C’est probablement à la mort de Carriès en 1894 qu’Emile Grittel réalise ce portrait posthume du sculpteur. La cire de la collection Fabius servit de modèle au portrait de Carriès en grès émaillé, conservé dans les collections du musée d’Orsay.

Présentée dans un montage ancien, une caisse vitrée en bois recouvert de velours rouge sur les parois intérieures,  la cire est en très bon état de conservation. Grittel s’est sans doute inspiré de l’autoportrait en cire de Jean Carriès présenté dans les collections du Petit Palais.

Cette oeuvre vient compléter l'ensemble de portraits représentant Carriès, tel le Portrait de Jean Carriès dans son atelier par Louise Breslau ou le Portrait de Jean Carriès de Charles Giron.

C. C.

Marques Inscriptions Poinçons : 
Signé "G. Grittel"
Numéro d'inventaire: 
SDUT01954
Émile Grittel - Portrait de Carriès (de profil, à droite)
Jean Carriès - Mon portrait
Louise Breslau - Portrait de Jean Carriès dans son atelier
Charles Giron - Portrait de Jean Carriès
Numéro d'inventaire : SDUT01954
Mode d'acquisition : Achat par préemption en vente publique, 2011
Oeuvre non exposée actuellement
Passer votre souris sur l'oeuvre pour la voir en détail.