+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Concert Musique et Voix - Duo Efflorescence

A- A A+

Jeunes Talents au Petit Palais

 

Le jeudi 30 janvier 2014

12h30 Musique et Voix au Petit Palais - Entrée libre

Duo Efflorescence
Anaïs Constans, soprano
Benjamin Carré, piano

 

  

Entrée libre grâce au soutien financier de la Fondation Orange

 

Programme

« La femme dans tous ses états »

Ce programme nous plonge dans différents états d’esprit, de ressentis féminins mis en musique.
Alors que le cycle de Dubois (Les chansons de Marjolie sur des poèmes de Louis de Courmont) trace le portrait de Marjolie, jeune et blanche, qui ne connaîtra jamais les plaisirs de l’amour, le cycle de Schumann (Frauenliebe und Leben) est un des plus beaux exemples de sensualité. 
Les autres mélodies dépeignent multiples portraits de la femme : la situation de la fileuse dans Gretschen am Spinnrade de Schubert, le désespoir de la femme face à son mari volage dans Il vole de Poulenc, les traits féminins dans la fable de la Fontaine La chatte métamorphosée en femme mise en musique par Aboulker, la femme fatale dans Les filles de Cadix… 
Dans les pièces pour piano seul qui viennent entrecouper ces mélodies, La fille aux cheveux de lin de Debussy traduit la fraîcheur de la jeune fille tandis que le Nocturne n°2 en la bémol majeur, op. 32 de Chopin est dédié à Madame la Baronne de Billing et nous fait pénétrer en plein cœur du romantisme.

Théodore Dubois (1837 – 1924)
Les chansons de Marjolie sur des poèmes de Louis de Courmont | 1913
Sous le saule 
Insomnie 
Celui que j'aime 
Les violettes 
Pianto 
Les oiseaux 
En paradis

Franz Schubert (1797 – 1828)
Gretchen am Spinnrade (Marguerite au rouet), D. 118 d'après Faust de Johann Wolfgang von Goethe | 1814

Claude Debussy (1862 – 1918)
Livre I des Préludes pour piano seul (extrait) | 1909-10
La fille aux cheveux de lin

Isabelle Aboulker (Née en 1938)
La chatte métamorphosée en femme sur une fable de Jean de La Fontaine | 1999

Henri Duparc (1848 – 1933)
Chanson triste sur un poème d’Henri Cazalis | 1868

Francis Poulenc (1899 – 1963)
Les fiançailles pour rire sur des poèmes de Louise de Vilmorin (extrait) | 1939
Il vole

Robert Schumann (1810 – 1856)
Frauenliebe und Leben, op. 42 (L’Amour et la vie d’une femme) sur des poèmes de Adelbert von Chamisso | 1840
Seit ich ihn gesehen (Depuis que je l’ai vu)
Er, der Herrlichste von allen (Lui, le plus magnifique de tous)
Ich kann's nicht fassen, nicht glauben (Je ne puis le concevoir ni le croire)
Du Ring an meinem Finger (Toi, anneau à mon doigt)
Helft mir, ihr Schwestern (Aidez-moi, vous mes sœurs)
Süßer Freund, du blickest (Doux ami, tu portes tes regards)
An meinem Herzen, an meiner Brust (Sur mon cœur, sur ma poitrine)
Nun hast du mir den ersten Schmerz getan (Maintenant, tu m’as fait mal pour la première fois)

Frédéric Chopin (1810 – 1849)
Nocturne n°2 en la bémol majeur, op. 32 pour piano seul (Lento) | 1836-37

Léo Delibes (1836 – 1891)
Les Filles de Cadix sur un poème de Alfred de Musset | 1887

 

 

Voir le site de l'association Jeunes Talents



Jeudi 30 janvier à 12h30

Entrée libre dans la limite des places disponibles (182).