+ ALL CITY OF PARIS MUSEUMS

Discover all 14 City of Paris museums

» Fermer

Cycle "les écrivains lisent"

A- A A+

Samedi 15 juin de 15h à 18h
Hommage à J.-B. Pontalis

Il me faut les mots d’un autre, venus d’ailleurs, pour relancer le mouvement qui me fera, avec un peu de chance, trouver les miens », écrivait J.-B. Pontalis dans son livre En marge des jours. Le 15 juin, au Petit Palais, ce seront ses mots à lui, glanés à travers Un homme disparaît (Gallimard, 1996) ; L’Enfant des Limbes (Gallimard, 1998) ; Le Dormeur éveillé (Mercure de France, 2004) ; Frère du précédent (Gallimard, Prix Médicis essai, 2006) ou encore Le Laboratoire central (l’Olivier, 2012), qui résonneront par les voix d’écrivains venus lui rendre hommage : Marie-Louise Audiberti, Antoine Billot, Marcel Cohen, Jean-Michel Delacomptée, Christian Garcin, Roger Grenier, Gilles Ortlieb et Michel Séonnet. Tous ont été édités par lui et rendront compte, à leur manière, de leur attachement à son oeuvre et à sa personne.
Né à Paris un 15 janvier (en 1924), « Jibé » Pontalis, est mort à Paris le 15 janvier 2013. Appartenant à la troisième génération psychanalytique française avec Wladimir Granoff, Serge Leclaire et Jean Laplanche, Pontalis avait publié des notes de lecture dans la revue de Jean-Paul Sartre, Les Temps modernes avant de fonder, en 1970, sa propre publication Nouvelle Revue de psychanalyse. Toute sa vie, il resta fidèle à la maison Gallimard, au sein de laquelle il fut auteur, éditeur, directeur de collection et membre du comité éditorial. Il y avait créé la prestigieuse collection psychanalytique « Connaissance de l’inconscient », en 1966 puis « L’un et l’autre », en 1989, une série vouée à mettre en scène « des vies, mais telles que la mémoire les invente ». En 2011, il avait reçu le Grand Prix de l’Académie française pour l’ensemble de son oeuvre, composée d’une vingtaine d’essais et romans et de plusieurs dizaines d’articles.

Consulter le site de la MEL

 

 

 

De 15h à 18h
Auditorium du Petit Palais
Entrée libre